Recettes

Comment faire des pousses de soja chez soi, la méthode facile

Voici, expliqué pas à pas, la méthode simple pour faire des pousses de soja chez soi, une solution facile et économique pour préparer ensuite des salades ou de bons petits plats asiatiques.

Quand on sait à quel point c’est facile de les préparer chez soi, et l’immense quantité de pousse de soja que l’on peut produire avec un petit sac d’haricots mungo, on se dit qu’en acheter tout prêt et souvent pas très frais dans le commerce, c’est vraiment jeter de l’argent par les fenêtres !

Et il n’y a pas besoin d’équipement particulier, un grand bocal peut faire l’affaire !

1 – Comment faire des pousses de soja : acheter des haricots mungo

Vous en trouverez dans les boutiques bio ou les magasins asiatiques et même dans certains supermarchés pour quelques euros.

Il faut faire attention car il y a des marques de mauvaise qualité, vous vous en rendrez compte facilement en faisant ces graines germés, en général elles germes toutes, si vous en voyez de nombreuses qui ne germent pas, alors il faut choisir une autre marque.

Personnellement j’utilise celle là :

Paquet de haricot mungo

2 – Faire des germes de soja : trouver un récipient

Il vous faut d’abord trouver un grand récipient, en verre c’est mieux, comme un grand bocal, mais il ne faut pas que la fermeture soit étanche, donc à fermer avec un couvercle troué, un morceau de tissu et un élastique ou ce que vous voulez.

Vous pouvez même juste laisser le couvercle posé dessus, tant qu’un peu d’air peut passer, c’est bon.

J’utilise un récipient en plastique trouvé dans une boutique de produit « pas cher » qui fait très bien l’affaire, même si c’est mieux d’utiliser du verre :

Comment faire des graines géérmées
Après 2 ou 3 jours

3 – Comment faire des pousses de soja : laisser les tremper toute la nuit

Puis il faut remplir ce récipient de graine de haricot mungo en se rappelant bien qu’elles vont prendre jusqu’à 15 fois la taille de départ !

Ensuite la première étape consiste à les laisser tremper toute la nuit, ou 12 heures dans de l’eau, remplissez bien le récipient d’eau en pensant que les graines vont gonfler.

4 – Comment faire des pousses de soja : rincer les graines

Pousses de soja en train de germer

Le lendemain, ou après les avoir laissé tremper 12 heures, vider le récipient de son eau et rincer le bien avec les graines avant d’enlever l’eau.

Il ne faut pas l’assécher non plus, je laisse toujours un peu d’humidité dedans au cas ou j’oublierais de les rincer un jour.

Et il vous faut laisser le récipient à l’abri de la lumière, dans un placard ou sous un chiffon.

5 – Comment faire des pousses de soja : deux rinçages par jours

Graines germées
Après 3/4 jours

Ensuite il suffit de les rincer deux fois par jour, le matin et le soir, pendant 5 à 6 jours, en les gardant toujours dans un endroit à l’abri de la lumière.

Vous pouvez bien sur en consommer avant, au bout du 2eme jours par exemple, et c’est là que cela devient marrant, d’en prendre une petite quantité et de retrouver le bocal au même niveau ou encore plus remplit le lendemain !

Si vous oubliez un rinçage, en général ce n’est pas grave, elles seront juste asséchée, rincez les et laissez un peu plus d’humidité dans le récipient pour leur permettre de se réhydrater.

Il faut penser pour ne pas oublier, à les mettre dans un placard que vous ouvrez souvent.

Ou, comme dans la vidéo ci-dessous, dans un coin juste recouvert d’un tissu.

Si vous les laissez pousser trop, elles risquent de pourrir, donc normalement au bout du 5eme ou 6eme jours, vous pouvez les consommer ou les mettre dans le frigo, là elles arrêteront de grandir.

Les germes de soja se conservent bien jusqu’à 48 heures dans le frigo.

Graines germées : mode d’emploi en vidéo

Les bienfaits nutritionnels des pousses de soja

Les germes de soja sont utilisés depuis des siècles pour leurs avantages nutritionnels et médicaux.

Ils peuvent être consommés crus ou légèrement cuits ou ils peuvent être pressés.

Les germes de soja sont un véritable concentré de principes énergétiques et nutritifs. Contrairement aux légumes mûrs, dont la valeur nutritionnelle diminue progressivement après la récolte, les germes de soja conservent leurs propriétés nutritionnelles jusqu’à leur consommation.

Les germes de soja sont la source la plus riche d’acides aminés (pour les protéines), de vitamines et de minéraux, et contiennent également une bonne quantité de fibres.

Ils contiennent tous les types de vitamines (A, B, C, D, E et K), des folates et constituent une excellente source de fer, de potassium, de calcium, de phosphore, de magnésium et de zinc.

Les autres avantages nutritionnels varient selon le type de germination.

Il est intéressant de noter que les germes de haricot mungo contiennent des composés phytochimiques de type œstrogène, appelés isoflavones, responsables de certaines des propriétés saines de ces germes.

Avantages pour la santé des germes de soja

Les germes de toutes les fèves et / ou graines sont riches en nutriments, vitamines et minéraux hautement digestibles qui peuvent être considérés comme de véritables compléments naturels multi-ingrédients.

Cependant, nous nous intéresserons ici aux avantages pour la santé des germes de haricot mungo, qui sont les germes les plus consommés dans le monde et les plus étudiés par les chercheurs.

Anémie

Les germes de haricot mungo (ainsi que d’autres types de germes de soja) sont riches en fer, qui joue un rôle clé dans la synthèse de l’hémoglobine, la protéine présente dans les globules rouges. Ils sont également particulièrement riches en vitamine C, ce qui améliore l’absorption du fer par l’intestin, contribuant ainsi à prévenir ou à traiter l’anémie causée par une carence en fer.

Santé cardiovasculaire

Associée à un faible apport en graisses saturées (présentes dans la viande, la volaille et les produits laitiers), la consommation régulière de germes de haricot mungo peut aider à réduire les taux de cholestérol LDL dans les fibres et la lécithine.

Cet effet est bénéfique pour le cœur et les vaisseaux, car il aide à prévenir le développement de l’athérosclérose, la cause la plus fréquente des maladies cardiovasculaires.

Constipation

En raison de leur teneur élevée en fibres, les germes de haricot mungo peuvent aider à améliorer la motilité intestinale et à soulager les signes de constipation.

Fragilité des cheveux et des ongles

La fragilité des cheveux et des ongles résulte souvent de certaines carences nutritionnelles, en particulier des protéines, des vitamines et du zinc.

Les germes de haricot mungo contiennent de grandes quantités de tous ces nutriments sous une forme facilement disponible et sont donc particulièrement utiles pour prévenir et traiter les problèmes de cheveux et d’ongles.

Santé du foie

Les germes de haricot mungo sont une excellente source de lécithine qui, en plus de réduire le taux de cholestérol sanguin, aide à réduire la graisse du foie, prévenant ainsi la stéatose hépatique commune pouvant entraîner un dysfonctionnement hépatique.

Ménopause

Les germes de haricot mungo sont riches en phytoestrogènes, qui ont une faible activité œstrogénique.

C’est pourquoi ils peuvent aider à soulager de nombreux symptômes associés à la ménopause (tels que les bouffées de chaleur et les palpitations cardiaques), qui résultent d’une diminution des taux d’œstrogènes.

Les phytoestrogènes présents dans les germes de haricot mungo sont également efficaces pour lutter contre l’ostéoporose liée à la ménopause.

Effet anti-âge de la peau

Il a été démontré que les phyto-œstrogènes présents dans les germes de haricot mungo agissent sur certains récepteurs œstrogéniques présents dans la peau, stimulant ainsi la synthèse de l’acide hyaluronique, du collagène et de l’élastine.

Par conséquent, la consommation régulière de germes de haricot mungo peut aider à prévenir de nombreux changements cutanés liés à l’âge, notamment l’élasticité et la perte d’humidité.

Stress et fatigue

Les germes de haricot mungo sont une source d’énergie facilement disponible et d’autres nutriments qui sont particulièrement utiles dans la lutte contre les signes et les symptômes du stress mental et physique et de la fatigue.

Danger des pousses de soja

Faite toujours les graines germées dans un récipient propre, nettoyé avec de l’eau bouillante ou du vinaigre blanc.

Les germes crus produits commercialement ont été associés à des maladies d’origine alimentaire, car les niveaux élevés d’humidité et de chaleur générés pendant le processus de germination peuvent avoir favorisé la croissance des bactéries.

Assurez-vous toujours que les germes sont conservés à la température du réfrigérateur.

Jeter les germes qui sentent, ont noirci ou sont visqueux.

Rincer abondamment les germes avec de l’eau avant de les consommer.

Certaines personnes sont allergiques aux protéines présentes dans certaines légumineuses ou pousses de légumineuses et il est donc recommandé pour ces personnes de ne pas les consommer du tout.

Tofu sauté aux germes de soja : la recette

Source : Wikipediajuicing-for-health.com ; Photos : pxhere.com ;

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back to top button

Adblock Detected

We’ve detected that you are using some adblocking software which is preventing the page from fully loading. We do not implement annoying types of ads!

We need money to operate the site, and almost all of it comes from our online advertising. Please add thai369.com to your ad blocking white list.

That’s one small step for YOU, one giant help for US!