À SAVOIR

La sculpture sur fruits en Thaïlande

La plus importante compétition de sculpture sur fruits a eu lieu à Bangkok le vendredi 4 août 2017, l’occasion de revenir sur cette magnifique tradition.

La sculpture sur fruits est un art traditionnel thaïlandais, le Kae Sa Luk, très populaire.

L’origine de la sculpture sur fruits et légumes

Les origines de la sculpture sur fruits et légumes sont contestées.

Certains disent que cet art a débuté au Japon dans les temps anciens, d’autres pensent que c’est à Sukhothai, en Thaïlande, il y a 700 ans, tandis que d’autres encore affirment que la sculpture sur les légumes est originaire du temps de la dynastie Tang ( 618-906) ou de la dynastie Song (960-1279 avant JC) en Chine.

Citrouille sculptée Citrouille sculptée

L’origine thaïlandaise

Cet art aurait été créé en Thaïlande pendant le festival de Loi Kratong (la fête des lumières) au XIVe siècle.

Pour la fête des lumières, les radeaux sont décorés individuellement à l’aide de nombreux objets, y compris les feuilles de banane et les fleurs.

En 1364, l’une des concubines du roi Phra Ruang, Nang Noppamart, avait envie de créer une décoration unique pour son radeau.

Nang aurait alors eu l’idée de sculpter des légumes pour en faire une fleur et un oiseau et son radeau aurait eu beaucoup de succès.

Le roi Phra Ruang, impressionné par la grâce et la beauté de la sculpture aurait alors décrété que chaque femme devait apprendre ce nouvel art.

Dans la Thaïlande centrale, les gens utilisaient traditionnellement une tige de banane pour décorer un cercueil avant la crémation.

Ces tiges de bananes sont taillées par des artistes et c’est devenu une forme d’art connu sous le nom de Thaeng yuak.

Au fil des siècles, l’intérêt pour cet art a diminué.

En 1808, le Roi Rama II aimait beaucoup la sculpture sur fruits et légumes, cet art lui inspira des poèmes.

La sculpture sur fruits de nos jours en Thaïlande

Fruit sculpté pour un mariage Pastèque sculptée pour un mariage

Aujourd’hui l’art de la sculpture sur fruit est enseigné à partir de l’âge de 11 ans dans les écoles primaires et secondaires en Thaïlande.

Des cours optionnels sont également offerts dans les universités.

On sculpte les fruits pour en faire offrande aux moines bouddhistes, lors de cérémonie comme les mariages, ou simplement pour embellir son repas ou un stand de nourriture.

C’est un moyen économique et facile pour s’entraîner à l’art de la sculpture et c’est aussi une attraction touristique.

Vous pourrez suivre des cours de sculpture sur fruits lors de votre voyage en Thaïlande.

Les compétitions de sculpture sur fruits

Des compétitions sont organisées tous les ans en Thaïlande.

La dernière a eu lieu le 4 août à Bangkok en l’honneur de l’anniversaire de la reine de Thaïlande, qui est aussi le jour de la fête des mères et qui aura lieu le 12 août.

Des dizaines d’artistes thaïlandais ont participé à la célèbre compétition.

Plus de 20 équipes ont sculpté des hiboux, des éléphants ou des motifs thaïlandais complexes sur des fruits comme des taros, des melons ou des papayes.

Cantaloup sculpté Cantaloup sculpté

Vidéo de la compétition de sculpture sur fruit 2017 à Bangkok

Voir aussi :Les 14 meilleurs fruits de Thaïlande avec le nom en thaï


Source : channelnewsasia.com ; Wikipedia.org ; Photos : fruits sculptés de Thaïlande : ศีลงูสาวสวยปาแหวน ; cantaloup sculpté et pastèque : Webqueen ; Citrouille sculptée : Takeaway

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Back to top button