À SAVOIR

Économie d'autosuffisance en Thaïlande, le cadeau de Rama IX

S.M le roi Bhumibol Adulyadej, Rama IX, était un visionnaire et il a tout fait pour que son pays soit fort, indépendant, uni et puisse résister aux crises mondiales et aux famines avec l’économie d’autosuffisance.

Aujourd’hui, des économistes très sérieux craignent une terrible crise économique mondiale.

Si par malheur elle arrivait, cela pourrait créer des guerres civiles et de terribles famines dans les pays qui ont laissé les multinationales s’occuper de leurs alimentations.

L’une des solutions pour éviter cela, c’est l’économie d’auto-suffisance telle qu’elle a été prônée depuis 1974, par le roi Rama IX.


À l’heure où les grandes compagnies de l’agro-alimentaire, comme la multinationale Monsento, tentent de prendre le contrôle alimentaire mondial, les travaux du roi pour l’économie d’auto-suffisance (si sa kiet po piang en thaï) sont d’une importance capitale pour permettre aux pays de garder leurs indépendances alimentaires.

L’économie d’autosuffisance, l’anti-Monsento

Voici d’abord un article de Tristan Lecomte / Alter Eco, publié le 16/08/2010

“Le roi du développement durable est thaïlandais

Depuis 1974, S.M le roi Bhumibol Adulyadej, Rama IX, souverain de la Thaïlande, milite pour une économie d’autosuffisance. Espérons que son exemple marquera l’histoire…

On connaît de la Thaïlande ses paysages de rêve, son tourisme de masse et sa cuisine raffinée, mais au-delà de ces clichés, on connaît trop peu son roi, Bhumibol Adulyadej (Rama IX) et ses thèses sur le développement, mises en pratique dans différentes parties du pays par des millions de petits producteurs agricoles.

Roi depuis 1946, il est le souverain ayant connu le règne le plus long de l’histoire.

Toujours au pouvoir, il prône depuis 1974 le modèle de l’économie d’autosuffisance.

Il encourage les petits producteurs agricoles a rechercher avant tout l’autosuffisance alimentaire, la diversification de leur production et une moindre dépendance de l’achat de produits manufacturés.

Plus largement, il propose une attitude de modération, d’intégration dans l’écosystème et l’organisation coopérative et solidaire au sein des communautés villageoises.

Les projets de développement du roi de Thailande
Les projets de développement du roi de Thaïlande

Très inspirées du bouddhisme, et proches des thèses localistes de penseurs tels qu’Ernst “Fritz” Schumacher, auteur de Small is beautifull, les idées du roi ont longtemps fait sourire les “businessmen” de l’establishment thaï, en particulier durant les années 80 et 90 de boom économique.

La crise de 1997 qui a fortement touché la Thaïlande, et plus globalement la crise mondiale actuelle du capitalisme et de ses ravages sur l’environnement donnent a présent à ses thèses une impression de modernité sans pareil.

Un des concepts sous-jacent a l’économie d’autosuffisance est celui “d’immunité sociale” que le producteur et sa communauté doivent rechercher grâce la diversification de leurs ressources et la recherche avant tout de l’autosuffisance alimentaire, avant de s’engager a corps perdu dans le développement de cultures de rentes intensives et le consumérisme.

Ainsi, face a une économie mondialisée et le développement débridé d’une agriculture intensive mécanisée et de la monoculture partout dans le Monde, qui n’a jamais vraiment enrichi les agriculteurs, le Roi n’a cessé de prôner un modèle de développement modéré, étape par étape, et surtout très diversifié.

Il préconise par exemple très concrètement que chaque producteur divise sa ferme en quatre, avec 30 % dédié à la culture de riz, destiné prioritairement a la consommation familiale, le surplus pouvant être commercialisé, 30 % dédié a la construction d’une réserve d’eau pour pouvoir subvenir aux besoins agricoles même en cas de sécheresse, 30 % dédié aux cultures vivrières, potager, arbres fruitiers, mais aussi élevage de poules, canards, vaches et buffles, tant pour l’alimentation de la famille que la production d’engrais naturels pour les cultures et enfin 10 % pour l’habitation et les accès a la ferme.

Ainsi, il donne une illustration très pratique et accessible a tous de sa théorie.

Il a développé des fermes modèles et centres d’apprentissage partout dans le pays suivant ce schéma, à commencer par la ferme bio modèle qu’il a installée au cœur même de son Palais Royal en plein Bangkok

C’est un roi de terrain, trop âgé à présent pour se déplacer, mais qui a parcouru le pays pendant des dizaines d’années, inlassablement, pour aller à la rencontre des petits producteurs et leur proposer autre chose que le modèle intensif et la pensée unique.

Un roi visionnaire qui a osé aller a contre-courant de cette pensée unique, en prônant l’agriculture biologique, les techniques agro-ecologiques et les principes de moralité inspirés de la spiritualité bouddhiste : la modération, la coopération, le respect du vivant sous toutes ses formes.

Le roi du développement durable, de l’agriculture biologique et du commerce équitable en quelque sorte.

Espérons que son exemple marquera l’histoire et inspirera nos dirigeants politiques à favoriser toujours plus ces orientations et pratiques durables et à défendre une véritable vision du développement.”

Pour compléter, voici l’extrait d’un article de Tony Cartalucci :

La réponse de la Thaïlande à la mondialisation

La réponse de la Thaïlande au FMI et la mondialisation en général ont été profondes tant dans ses implications que dans sa compréhension du jeu final de la mondialisation.

Férocement indépendante et nationaliste, et étant la seule nation en Asie du Sud-Est à éviter la colonisation, la souveraineté de la Thaïlande est protégée depuis plus de 800 ans par sa monarchie révérée.

La dynastie actuelle, la Maison de Chakri, a régné presque aussi longtemps que l’Amérique a existé en tant que nation.

Et tout comme il l’a fait pendant 800 ans, la monarchie thaïlandaise fournit aujourd’hui la réponse la plus provocante et significative aux menaces qui pèsent sur le Royaume.

La réponse est bien sûr l’économie d’autosuffisance.

Autosuffisance en tant que nation, province, communauté et foyer.

Ce concept est enchâssé dans la « Nouvelle Théorie » ou «économie de l’autosuffisance» du Roi Thaïlandais et reflète des efforts similaires dans le monde entier pour briser le dos de l’oppression et de l’exploitation qui résulte de la dépendance à un système mondialisé interdépendant.

économie de l'autosuffisance
Image : Une vision d’autosuffisance en Thaïlande. Les valeurs agraires et l’ autosuffisance qu’elles engendrent sont les marques de la vraie liberté.

Le fondement de l’économie de l’autosuffisance consiste simplement à cultiver votre propre jardin et à vous fournir votre propre nourriture.

Ceci est représenté sur le côté droit arrière de chaque billet thaïlandais de 1000 baht comme une image d’une femme qui s’occupe de son jardin.

L’étape suivante consiste à produire un surplus qui peut être échangé contre un revenu, lequel peut ensuite être utilisé pour acheter de la technologie afin d’améliorer votre capacité de subvenir à vos besoins et d’améliorer votre style de vie.

billet thaïlandais de 1000 baht
Image : Le billet de banque Thaï 1000 baht. À gauche l’un des nombreux barrages contrôlant les inondations et produisant de l’électricité dans tout le Royaume. Au centre le roi Rama IX. À droite : une représentation d’un jardin local fournissant de la nourriture de manière autosuffisante.

Économie d’auto-suffisance : la nouvelle théorie

La Nouvelle Théorie vise à préserver les valeurs agraires traditionnelles entre les mains du peuple.

Elle vise également à empêcher une migration de la campagne vers les villes.

La prévention de telles migrations empêcherait les grands cartels agricoles d’y pénétrer, d’engloutir des terres agricoles, de corrompre et même de mettre en péril toute l’offre alimentaire nationale (voir Monsanto).

Ceux qui sont familiers avec l’ Agenda 21 de l’ONU et le plus récent « Programme sur le changement climatique » des Nations Unies peuvent comprendre les implications et les dangers plus profonds d’une telle migration et pourquoi elle doit être arrêtée.

En déménageant dans la ville, les gens abandonnent la propriété privée, cessent d’exercer des activités productives et finissent par être repliés dans un paradigme consumériste.

Dans un tel paradigme, des problèmes comme la surpopulation, la pollution, le crime et les crises économiques ne peuvent être traités que par un gouvernement centralisé et donnent généralement des solutions politiques telles que quotas, taxes, micro-gestion et réglementations plutôt que des solutions techniques significatives.

En outre, de tels problèmes conduisent inévitablement à un gouvernement centralisé qui augmente son propre pouvoir, toujours au détriment du peuple et de sa liberté.

Les effets de la catastrophe économique sont également plus grands dans une société centralisée et interdépendante, où tout le monde est soumis à la santé globale de l’économie même pour des nécessités simples comme la nourriture, l’eau et l’électricité.

Dans le cadre de la «Nouvelle Théorie», des stations de démonstration ont été créées dans toute la Thaïlande pour promouvoir l’éducation en matière d’agriculture et d’autosuffisance.

Le programme est en concurrence avec le système de globalisation contemporain, qui à partir de maintenant, est embourbé dans de nombreuses régions du monde avec la crise économique.

La nature relativement autosuffisante des Thaïlandais en général a assez bien résisté à ce chaos économique.

En 10 ans, une assiette de nourriture coûte toujours autant d’argent, tout comme de nombreux produits de consommation courante.

Cela ne fait que renforcer la valeur de l’économie d’autosuffisance et, plus que jamais, en Thaïlande et à l’étranger, c’est un bon moment pour s’impliquer et devenir autosuffisant.

Vous pouvez lire l’article complet en anglais ici :
Self-Sufficiency: A Local Solution to a Global Problem


How useful was this post?

Click on a star to rate it!

Average rating / 5. Vote count:

As you found this post useful...

Follow us on social media!

We are sorry that this post was not useful for you!

Let us improve this post!

Tags

Pierreto

Settled in Thailand since a few years (with trips to Laos, Vietnam, Cambodia), I love this country and its inhabitants, the real country of Smiles! Sorry for any translation errors that may occur. Feel free to mention them in the comments, I will correct them. Thank you.

2 Comments

  1. Une vidéo géniale sur une méthode facile pour avoir un jardin très productif sans trop d’entretien, si vous n’y connaissez rien en jardinage et même si vous vous y connaissez, vous allez être bluffé par la simplicité de cette méthode :

    https://www.youtube.com/watch?time_continue=1144&v=Eh2Woo9A1HY

  2. Excellent article, sujet malheureusement rarement abordé. Le Roi Rama IX était effectivement un grand visionnaire, un humaniste sincère qui a fait plus que quiconque pour son Peuple. J’ai partagé cet article sur mes deux groupes facebook dédié à l’Issan et à la retraite et l’expatriation en Thaïlande.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back to top button
sem, eleifend ut vel, id elit. ipsum
Close

Adblock Detected

We’ve detected that you are using some adblocking software which is preventing the page from fully loading. We do not implement annoying types of ads!

We need money to operate the site, and almost all of it comes from our online advertising. Please add thai369.com to your ad blocking white list.

That’s one small step for YOU, one giant help for US!